first_imgLavement baryté : définition, comment cela se passe, et y a-t-il des risques ?Le lavement baryté correspond à l’examen radiographique permettant de visualiser le côlon et le rectum afin de détecter la présence d’éventuelles anomalies.Qu’est-ce qu’un lavement baryté ?Comme tous les examens radiologiques, le lavement baryté utilise les rayons X. Mais son principe de fonctionnement est également basé sur l’introduction d’un produit de contraste radio-opaque appelé “baryte”. Injecté dans le côlon via une canule insérée par l’anus, ce liquide opacifiant permet au radiologue de visualiser le côlon. Aujourd’hui, le lavement baryté en double contraste est le plus fréquemment privilégié. Il permet de faire pénétrer de l’air en complément de la baryte, ce qui facilite la progression et la visualisation de la canule. Moins précis que la coloscopie ou le coloscanner, le lavement baryté reste néanmoins préconisé pour l’exploration des troubles intestinaux afin de diagnostiquer une inflammation, une infection ou une obstruction (polype, diverticules, tumeurs…). Le médecin peut le prescrire chez des personnes souffrant de douleurs abdominales inexpliquées, de diarrhées récurrentes, de saignements dans les selles, ou encore d’antécédents de cancer colique.Comment se déroule un lavement baryté ?S’il s’agit d’un examen radiologique rapide et non douloureux, le lavement baryté n’en est pas moins contraignant puisqu’il requiert une préparation quelques jours auparavant. En effet, le patient doit observer un régime alimentaire totalement dénué de fibres et de résidus. La veille du lavement baryté, il doit boire environ 2 litres d’une préparation dont l’objectif sera d’évacuer les matières fécales. Le jour J, le patient se présente à jeun. Pratiqué par un radiologue, cet examen dure une trentaine de minutes environ. Après s’être dévêtu selon les consignes édictées, le patient est allongé sur une table basculante au-dessus de laquelle se trouve un bras articulé. Après avoir introduit la baryte via l’anus, le praticien procède à la réalisation de plusieurs clichés dans des positions différentes. À lire aussiGaz du sang : définition, comment cela se passe, y a-t-il des risques ?Au terme de l’examen, le patient doit se rendre aux toilettes afin d’éliminer le produit de contraste. Le compte-rendu du radiologue sera communiqué au médecin prescripteur dans les plus brefs délais.Lavement baryté : quels sont les risques et contre-indications ?Cet examen radiographique comporte quelques contre-indications : douleurs abdominales intenses, grossesse, personnes ayant subi une biopsie du côlon, suspicion de perforation de la paroi colique, colite ulcéreuse grave, mégacôlon toxique, rythme cardiaque rapide…  Les risques encourus sont, eux aussi, exceptionnels : irritation de la muqueuse colique, réaction allergique au produit de contraste, ballonnements abdominaux, constipation sévère, occlusion intestinale, inflammation du côlon (baryum granulomas)…Le 3 avril 2017 à 15:59 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *